Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mai 2015 7 17 /05 /mai /2015 21:24

C’est très dur actuellement au boulot, l’esprit accaparé par des problèmes extra-pédagogiques qui engendrent stress, fatigue, épuisement moral et nerveux et une grande démotivation.

Je suis littéralement atterré par cette espèce de jeu de quilles malsain dans lequel la Principale et certains parents semblent tour à tour jouer le mauvais rôle pour déstabiliser certains profs et l’équipe enseignante : entre courriers infâmants directement adressés au Rectorat et pris pour argent comptant, valant à certains collègues des lettres de blâme les rappelant à leur devoir d’exemplarité sans qu’on daigne même les entendre avant, pressions parentales sur certains profs pour qu’ils reviennent sur leurs appréciations ou le refus d’accorder les félicitations et Principale qui se laisser suborner par ces parents et leur donne finalement gain de cause quand elle ne déclenche pas des inspections intempestives y compris pour des collègues rentrant de congés maladie suite à des problèmes avec certains élèves ou certains parents, plaintes pour des motifs futiles à la gendarmerie qui ont valu à un collègue d’être convoqué et photographié avec prise d’empreintes digitales et ADN et des élèves qui, dans certaines classes ont pris le pouvoir, c’est désormais à une angoisse permanente que nous sommes tous confrontés avec la peur au ventre chaque matin et la prière aux lèvres pour espérer qu’aucun pépin, qu’aucun accrochage grave ne se produisent qui pourraient vous précipiter à votre tour dans cette spirale infernale.

A cela s’ajoute un immense sentiment de solitude, avec une équipe qui n’était déjà pas très solidaire avant mais qui, face au danger, est incapable d’y opposer le moindre front commun, préférant s’entre-déchirer et ressasser ses griefs contre untel ou untel jusqu’à saboter une heure d’information syndicale pour laquelle des responsables départementaux s’étaient déplacés, préférant régler leurs comptes personnels en public, comme si l’ordre du jour (comment réagir face la pression parentale et au jeu trouble de la Principale ? Réforme du collège) n’était pas d’une urgence absolue.

J’en suis ressorti traumatisé, sur les nerfs, complètement vidé, avec l’impression d’une impuissance, d’une fragilité accrue et mortifère qui explique cet état de quasi-prostration, d’indifférence au boulot, de manque de concentration sur le travail.

Aujourd’hui, quand je vais au boulot, je ne suis pas tranquille, j’ai peur et je n’ai qu’une envie, c’est que la journée se termine très vite pour rentrer le plus tôt possible et passer le moins de temps possible au collège.

Les responsables syndicaux qui sont venus vont alerter la DASEN sur la situation parce que l’équipe leur a semblé au bord du burn-out et de la rupture et se mettant en danger, mais la DASEN comprendra-t-elle le signal qui lui est adressée ? C’est l’angoisse.

Partager cet article

Repost 0
Published by instantdinstants
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de instantdinstants
  • : Instants d'instants est un blog à vocation généraliste abordant des thèmes variés (événements de la vie, actualité, musique, culture ...)
  • Contact


Recherche