Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 19:48

http://bleu-pale.fr/wp-content/uploads/2012/01/faujour-e1400744793607.jpg

 

L'école n'échappe pas à la marchandisation générale de notre société et l'enjeu numérique semble aiguiser les appétits voraces de nombreux chefs d'entreprises, prêts à s'attribuer les juteuses parts de ce marché captif, avec la complicité plus ou moins active des acteurs du monde politique jusqu'aux plus hauts sommets de l'Etat.

 

Le nom de Déborah Elalouf ne vous dit rien; et pourtant...

Cette dame, chef d'entreprise d'une société appelée "Tralalère", conceptrice de contenus numériques éducatifs, a été aussi nommée, le 7 octobre 2013, chef de fil du projet "E-éducation".


Or, voici que l'on apprend, par un heureux hasard, que le projet Linum d'aide à la lecture via le numérique, dont "Tralalère" est chef de file et dont Madame Elalouf est la patronne, a été retenu le 17 octobre 2014, parmi les 10 projets qui bénéficieront, dans le cadre du plan "E-education", de subventions qui s'échelonnent de 625 000 à 1,1 millions d'euros, via un fond national géré par BpiFrance pour le compte de l'Etat, BpiFrance qui s'est déjà tragiquement illustré par son soutien financier au site Kartable, site de soutien au contenu indigent, qui a coûté 1,2 millions d'euros, et non-exempt de bourdes grotesques comme celle-ci: " Causette (sic) est un des personnages des Misérables".

 

Et Linum n'est pas le seul "service" rendu moyennant finances à l'Etat par "Tralalère" qui, dans la course au codage informatique à l'école, semble s'être aussi fait attribuer la réalisation de la "boîte à coder" pour écoliers. Etrange non ?

 

Autre fait étrange, n'est-ce pas Jean-Yves Heppe, chef d'entreprise d'Unowhy, qui, à côté de Déborah Elalouf, co-dirige le projet "E-éducation", qui s'est vu, lui aussi, attribuer une juteuse subvention pour sa tablette éducative TED ? Voila de quoi s'attribuer une excellente rente de situation, non ?

 

Pourtant, aucune étude sérieuse n'a jamais démontré le rôle de ces projets "innovants" dans les résultats scolaires, mais qu'importe... Il semble que, dans l'Education, contrairement à n'importe quelle entreprise privée, on soit prêt à investir des millions sans être certain du résultat, parce que les décideurs semblent être aussi ceux qui profitent le plus de la "poule aux oeufs d'or" et qu'ils semblent se rémunèrer ainsi eux-mêmes en faisant subventionner les projets de leurs propres entreprises par le contribuable, sans avoir de comptes à rendre.

 

Et si Cash Investigation enquêtait dans ces milieux pour lever les lièvres éventuels ?

Partager cet article

Repost 0
Published by instantdinstants - dans Chronique des jours ordinaires
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de instantdinstants
  • : Instants d'instants est un blog à vocation généraliste abordant des thèmes variés (événements de la vie, actualité, musique, culture ...)
  • Contact


Recherche