Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 18:37

Après Léon Deubel, c'est à un autre des "poètes maudits" que nous consacrons notre rubrique poésie cette semaine. Tristan Corbière, de son vrai nom Edouard-Joachim Corbière (1845 - 1875) est un breton né et décédé à Morlaix à l'âge de 29 ans, peut-être victime de la tuberculose et dont l'unique recueil de poésies, les Amours jaunes, parut en 1873, sans connaître aucun succès. Pauvre garçon est l'un des poèmes de ce recueil.

 

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/f/fa/Tristan_Corbiere_portrait.jpg

Pauvre garçon

Lui qui sifflait si haut, son petit air de tête,
Etait plat près de moi ; je voyais qu'il cherchait...
Et ne trouvait pas, et... j'aimais le sentir bête,
Ce héros qui n'a pas su trouver qu'il m'aimait.

J'ai fait des ricochets sur son coeur en tempête.
Il regardait cela... Vraiment, cela l'usait ?...
Quel instrument rétif à jouer, qu'un poète ! ...
J'en ai joué. Vraiment - moi - cela m'amusait.

Est-il mort ?... Ah - c'était, du reste, un garçon drôle.
Aurait-il donc trop pris au sérieux son rôle,
Sans me le dire... au moins, - Car il est mort, de quoi ?...
Se serait-il laissé fluer de poésie...
Serait-il mort de chic, de boire, ou de phtisie,
Ou, peut-être, après tout : de rien... ou bien de Moi.

 


Partager cet article

Repost 0
Published by instantdinstants - dans Le poème du week-end
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de instantdinstants
  • : Instants d'instants est un blog à vocation généraliste abordant des thèmes variés (événements de la vie, actualité, musique, culture ...)
  • Contact


Recherche