Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 décembre 2014 7 14 /12 /décembre /2014 15:54

Luigi Cherubini (1760 - 1842), fut, en son temps, un des maîtres adulés de la musique italienne. Il s'installa à Paris en 1787 et y fut couvert d'honneurs avant de finir directeur du Conservatoire de 1822 à 1842.

En 1815, il composa un requiem qui fut exécuté le 21 janvier 1816 à la mémoire de Louis XVI et Marie-Antoinette.

Ce requiem, auquel on ajouta une marche funèbre et un motet (In Paradisum) fut aussi joué pour les funérailles du duc de Berry, fils du comte d'Artois (futur Charles X), assassiné en 1820.

 

 


 

 

Repost 0
Published by instantdinstants - dans Toutes les musiques
commenter cet article
26 octobre 2014 7 26 /10 /octobre /2014 15:37

Ecoutez les choeurs du Casta diva, l'air célèbre de la Norma de Vincenzo Bellini (1831), vous y reconnaîtrez sans doute un air qui vous dira peut-être quelque chose et pour cause, puisqu'il a été "plagié" en 1977 pour servir de refrain musical à l'une des plus célèbres chansons de Mireille Mathieu. Etonnant, non ?

 

- Casta Diva, par Maria Callas, 1958

 

 


 

 

- Mille colombes, Mireille Mathieu, 1977

 

 


 
Repost 0
Published by instantdinstants - dans Toutes les musiques
commenter cet article
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 16:39

Peu de chansons en langue allemande se sont imposées à l'Eurovision et quand on dit peu, c'est, en fait, très peu, car elles ne sont que deux; deux chansons qui, autre particularité, ont eu leur version française chantée par l'interprète original.

C'est deux chansons sont:

 

- En 1966, Merci chérie, pour l'Autriche, par Udo Jürgens (version originale d'abord, française ensuite)

 

 

 

.

 

 

- En 1982, Ein bißchen Frieden, par Nicole, pour l'Allemagne(version allemande d'abord, française ensuite)

 

 

 

.


 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by instantdinstants - dans Toutes les musiques
commenter cet article
9 février 2014 7 09 /02 /février /2014 14:17

Cette rubrique, consacrée à toutes les musiques, vous propose aujourd'hui un voyage dans le temps pour y retrouver l'oeuvre de Johannes Ockeghem, un homme du XVème S., né près de Mons et décédé à Tours en 1497.

Maître de la chapelle des rois de France Charles VII, Louis XI et Charles VIII de 1452 à  sa mort en 1497, il fut l'un des premiers compositeurs de chants polyphoniques, notamment du premier requiem à utiliser cette technique et qu'il aurait composé, selon certaines sources, à la mort de Charles VII en 1461 (d'autres penchent pour celle de Louis XI en 1483 ou encore pour la propre mort du compositeur en 1497).

Quoi qu'il en soit, je vous laisse écouter cette musique religieuse d'un autre temps qui semble annoncer déjà la Renaissance.

 

 


 


 

 


 

 


 

 


 

 

Repost 0
Published by instantdinstants - dans Toutes les musiques
commenter cet article
23 janvier 2014 4 23 /01 /janvier /2014 18:37

Les deux chansons ont 24 ans d'écart, les paroles et les façons d'aborder les choses sont différentes, et pourtant, c'est une même réalité que Zombi Dupont, de Sardou (1973) et le Coureur, de Goldman (1997) évoquent: l'irruption de la civilisation "blanche" dans le monde colonial et néo-colonial post-indépendance et d'un homme blanc qui continue à imposer sa civilisation "supérieure" aux autres races de la planète, pour le meilleur et pour le pire.

 

 



 

 

 


 
Repost 0
Published by instantdinstants - dans Toutes les musiques
commenter cet article
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 21:06

Oeuvre la plus célébrissime de Maurice Ravel, créée en 1928 pour la danseuse Ida Rubinstein, le Boléro de Maurice Ravel reste l'une des musiques les plus populaires auprès du grand public, sans doute parce qu'elle s'apparente à la fois à la chanson populaire à laquelle elle emprunte une certaine rythmique et une sorte de refrain répétitifs, parce que, à la fois angoissante et envoutante, grâce à son crescendo et à la variation des instruments, elle nous entraîne dans sa danse et parce qu'elle se termine par une sorte de feu d'artifice sonore jubilatoire et libérateur.

 

 

 


 
Repost 0
Published by instantdinstants - dans Toutes les musiques
commenter cet article
31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 15:59

En novembre 2002, Sheila se produit à l'Olympia pour ses quarante années de carrière.

Dans la liste des titres retenus pour ce spectacle, figure une chanson de Gilbert Bécaud, "l'Absent", destinée à rendre hommage au chanteur disparu en décembre 2001, dont le nom reste lié à cette salle mythique.

Pourtant, pour Sheila, la chanson revêtit une dimension toute particulière et imprévue; "l'Absent", lorsqu'elle commence à chanter la chanson n'est plus seulement Gilbert Bécaud, c'est aussi, pour elle, l'absence de ses parents, tous les deux décédés en août 2002, à seize jours d'intervalle.

Sheila, minée par le chagrin, réussit, non sans retenir ses larmes, à aller jusqu'au bout... Un grand moment d'émotion.

 

 


 

 

Repost 0
Published by instantdinstants - dans Toutes les musiques
commenter cet article
1 août 2013 4 01 /08 /août /2013 18:06

Richard Wetz est un compositeur allemand post-romantique né en 1875 en Pologne et décédé à Erfurt en 1935. Même si son oeuvre n'a rien d'original pour son époque, il reste notamment l'auteur de trois honnêtes symphonies. Ci-dessous, la 1ère symphonie (1917).

 

 


 
Repost 0
Published by instantdinstants - dans Toutes les musiques
commenter cet article
14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 20:21

En mars 1963, Brigitte Bardot sort un 45 tours EP sur lequel, à côté du célèbre morceau célébrant La Madrague, figure ce titre de Jean-Max Rivière et Y annis Spanos, plein de rythme et d'allant, arrangé par Claude Bolling... un clin d'oeil au jazz de 1925, celui du style New Orleans triomphant et comme j'adore ce morceau, je n'hésite pas à vous le faire écouter.

 

 


 
Repost 0
Published by instantdinstants - dans Toutes les musiques
commenter cet article
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 11:46

http://c1.img.v4.skyrock.net/6065/45456065/pics/3121176893_1_3_qqyIvcjb.jpg

 

Sorti en décembre 2012, Solide, le dernier album de Sheila se laisse écouter sans déplaisir avec des mélodies sympas, des choeurs excellents, et des textes qui racontent l'histoire d'une femme qui a mis du temps à panser ses blessures, à accepter la vieillesse ou à être passée de la lumière à l'ombre.

A tous ceux qui pensent que Sheila, c'est forcément ringard, à tout ceux qui en sont encore au cliché de la Petite fille de Français moyens, osez pousser la porte de cet album.

Sheila reste une artiste du paysage français et elle le prouve encore intelligemment ici.

Pour y accéder, cliquer sur l'image.

 

Repost 0
Published by instantdinstants - dans Toutes les musiques
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de instantdinstants
  • : Instants d'instants est un blog à vocation généraliste abordant des thèmes variés (événements de la vie, actualité, musique, culture ...)
  • Contact


Recherche