Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 juillet 2018 3 18 /07 /juillet /2018 21:33

Nous abordons, à présent, l'année 1981 qui commence avec un 45 tours plutôt destiné au public le plus jeune de Sheila, celui des enfants, avec Et ne la ramène pas qui eut un certain succès à l'époque; la face B, Peur du silence, appartient elle, à ce que j'ai baptisé dans un article précédent, le " bizarroïde sheilaïen " pas forcément très convaincant.

 

Et ne la ramène pas (Shaddap your face) (J. Dolce / Claude Carrère - J. Schmitt)

https://www.youtube.com/watch?v=tWyN52OP5FQ

Partager cet article
Repost0
13 mai 2018 7 13 /05 /mai /2018 20:23

Toujours en 1980 et toujours en français, Sheila nous revient avec deux nouveaux titres, deux adaptations, l'un, Pilote sur les ondes, un peu plus classique et l'autre, L'amour au téléphone, dans le même veine un peu bizarroïde du 45 tours précédent.

 

Pilote sur les ondes (Pilot of the airwaves) (C. Dores - C. Carrère - J. Schmitt)

L’amour au téléphone (Love on the phone) (Fellini - Das - Waxman / C. Carrère - J. Schmitt)

Partager cet article
Repost0
31 mars 2018 6 31 /03 /mars /2018 20:50

La longue parenthèse américaine est sur le point de se refermer en cette année 1980 où Sheila revient plus couramment au français avec Les sommets blancs de Wolfgang et Louis, mais est-ce encore du Sheila ? On imagine bien quelle perplexité a pu s'emparer d'une partie du public qui passe sans transition de la Sheila 70's et disco à quelque chose d'un peu bizarre qui ne semble pas vraiment lui correspondre.

Les sommets blancs de Wolfgang (Mat Camison - Claude Carrère / Claude Carrère - J. Schmitt)

Louis (N. Amadi - Mat Camison / Claude Carrère - J. Schmitt)

Partager cet article
Repost0
20 février 2018 2 20 /02 /février /2018 20:44

Nous sommes à présent en 1980 avec ce nouveau 45 tours toujours issu de la période étatsunienne de Sheila qui ne sort pas beaucoup de l'ordinaire. Perso, je trouve ce 45 tours insupportable auditivement, mais ce n'est que mon opinion personnelle.

King of the world (Bernard Edwards - Nile Rodgers)

Mayday (Bernard Edwards - Nile Rodgers)

Partager cet article
Repost0
11 février 2018 7 11 /02 /février /2018 20:20

Nous sommes toujours en 1979 avec ce nouveau 45 tours qui contient le célèbre Spacer dont il existe deux versions, l'une avec une intro courte, l'autre avec une intro plus longue, accompagné, en face B. de Don't go dû au même duo qui a composé Spacer.

 

Spacer (B. Edwards - N. Rodgers)

Don’t go (B. Edwards - N. Rodgers)

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2018 6 13 /01 /janvier /2018 21:46

Nous poursuivons dans les 45 tours étatsuniens avec, toujours en 1979, ce nouveau deux-titres: No.no.no.no en face A (première apparition du saxophone style chansons 80's dans une chanson de Sheila à ma connaissance) et Tender Silence of the Night en face B.

  

(P. Honeyman - P. Racer / F. Yvy)

(P. Racer - M. Wickfield / P. Forest - P. Racer)

Partager cet article
Repost0
17 décembre 2017 7 17 /12 /décembre /2017 20:41

L'année 1979 commence par une reprise disco d'une chanson du début des années 1950 Seven Lonely days, comme s'il s'agissait de rééditer le coup de Singing in the rain; la face B comporte un titre assez quelconque et à oublier Sheila come back.

Le 55ème 45 tours n'est qu'une légère modification du 45 tours originel, accompagné de la mention "New American Recording".

Seven lonely days (E. Shuman -M. Brown)

Sheila come back (M. Wickfield - P. Racer / P. Racer - P. Forest)

Partager cet article
Repost0
8 décembre 2017 5 08 /12 /décembre /2017 21:13

L'année 1978 se termine par un bref retour au français pour Sheila avec Kennedy Airport composé par l'excellent Toto Cutugno qui devait d'ailleurs reprendre la chanson en italien l'année suivante avec une instrumentation différente qui n'est pas sans charme.

C'est la raison pour laquelle, la face B ne présentant que la version instrumentale de la chanson de Sheila, je vous offre en bonus la version de Toto Cutugno.

Toto Cutugno - Claude Carrère - Jean Schmitt

Adelio Cogliati, Cristiano Minellono, Toto Cutugno

Partager cet article
Repost0
26 novembre 2017 7 26 /11 /novembre /2017 20:51

1978, la carrière anglo-saxonne de Sheila se poursuit, sans grande originalité, il faut bien le dire: d'un titre à l'autre, on a l'impression d'entendre toujours la même chose et c'est somme toute un peu lassant. Oui, tout cela manque de génie ou d'originalité.

 

You light my fire (M. Wickfield - P. Racer - P. Forest)

Gimme your loving (M. Wickfield - P. Racer - P. Forest)

Partager cet article
Repost0
5 novembre 2017 7 05 /11 /novembre /2017 21:30

Il y a une raison à la jonction de ces trois 45 tours de 1977 et 1978 en un seul article, c'est que le titre qui était la face B (I don't need a doctor) du premier devint la face A du second, tandis qu'on y ajoutait un troisième titre (Kiss me sweetie) en face B avant qu'en 1978 sorte une troisième version ou les faces A et B de la première version ont, tout simplement, été inversées.

A noter qu'Hôtel de la plage est la BO du film du même titre. D'autre part, on s'étonne un peu du succès d'I don't need a doctor qui est un titre particulièrement mécanique et sans saveur, juste du boum boum pour du boum boum.

 

Hôtel de la plage (par Sheila B. Devotion) (Paul Racer - Carlen MacLinen - Mort Shuman)

I don’t need a doctor (M. Wickfield - P. Racer / P. Forest-Copperman)

Kiss me sweetie (M. Wickfield - P. Racer / P. Forest - Copperman)

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de instantdinstants
  • : Instants d'instants est un blog à vocation généraliste abordant des thèmes variés (événements de la vie, actualité, musique, culture ...)
  • Contact


Recherche