Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 22:50

http://www.sauramps.com/imagettes/9782350784540.jpeg

 

Il faudra tout de même me dire un jour quel peut bien être l'intérêt des nouveaux programmes qui entrent progressivement en vigueur depuis l'an dernier. Certains chapitres sont vides et creux, franchement rasoirs à préparer tant on se demande quoi raconter ou ce qu'on veut nous faire dire, prennent les élèves pour des quasi débiles mentaux - à l'instar des chapitres sur les inégalités devant la santé, devant les risques, devant la pauvreté ... - d'autres, au contraire, demandent, en 3 heures de remplir un programme digne d'un marathonien, (ex celui sur l'Eglise en 5ème), enfin d'autres aboutissent à des non-sens et des bons prodigieux: comment passer de Philippe Auguste à Charles VII (enfin si on choisit Charles VII, unique représentant de la Guerre de Cent Ans qui peut très bien passer à lasse si on décide choisir un autre monarque dans la liste programmatique proposée !), sans intermédiaire dans un chapitre ou d'Henri IV à Louis XIV ?

Et que dire quand il faut fabriquer des contrôles à partir de cours qui consistent, en géographie, à se livrer uniquement à des études de cas à partir desquels l'élève est sensé construire son savoir, comparer à d'autres situations et mettre en perspective.

 

Partager cet article
Repost0
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 18:06

http://www.merci-facteur.com/voeux/4/481/481-Vive%20les%20vacances_maxi.gifC'est parti pour deux semaines de repos que j'entame avec quelques provisions de lectures après avoir lu récemment le si insipide Charly9 de Jean Teulé qu'une collègue m'avait prêté et qui ne vaut vraiment pas un kopek.

Entre le deuxième tome des Chroniques du règne de Nicolas Ier  - je sais, j'ai du retard - et le deuxième des Chroniques de San Francisco, j'aurai bien de quoi tenir deux semaines.

On aura bien aussi un paquet de copie à corriger, un dernier cours à préparer, des notes à saisir, deux contrôles à préparer pour la rentrée ... enfin, la routine quoi, sans compter l'indispensable article à écrire pour le 26 du mois sur un blogue participatif auquel je collabore et celui-ci à ne pas négliger et, si j'ai le temps et l'inspiration, à aménager.

L'objectif est donc, vous l'aurez compris, de trouver moyen de se reposer malgré tout cela.

 

 

Partager cet article
Repost0
14 avril 2011 4 14 /04 /avril /2011 13:22

Aussi loin que je me souvienne, moi qui suis pourtant un casanier-né, j'ai toujours été "intéressé" par l'univers des chemins de fer, comme si je portais en moi une certaine nostalgie de quelque chose d'inconnu qui me viendrait de mon passé sans que je sache ni pourquoi ni comment et que je ne saurais expliquer.

Aussi est-ce parfois par référence à ce monde ferroviaire que j'exprime mes états d'âmes ou mes sensations, comme par exemple le jour où j'écrivis les quelques lignes qui suivent:

"Paupières fermées, la pensée carbure à la vitesse d'un train fou lancé à pleine allure sur des rails d'acier rectilignes et imperturbables que rien ne semble pouvoir faire dévier.
Les images se déroulent à une allure folle;
un monde surgit et court à perdre haleine dans un flot continu dont on s'étonne qu'il ne déraille jamais;
tout arrive et jamais ne se percute, et toujours file à son but ...
tout un monde imaginaire emprunté à des vies bien réelles, naît et trésaille, et vit, et bourdonne et semble appeler au réel, à un réel sublimé, fantastique, fantasmagorique, à un réel du possible dans un monde ailleurs qui est aussi celui d'ici et de maintenant.

Plus de frontières, plus de distances, plus d'impossibles et plus d'entraves ...
tout est permis dans cette machine à rêves des paupières closes et du cerveau en incandescence qui fermente quand son moi, encore en éveil, semble ne plus vouloir rien contrôler.

Je redoute souvent ces séances épuisantes d'infatigables courses aux rêves qui blessent autant que du verre brisé"

Aussi, c'est toujours avec un peu d'appréhension que j'aborde la révolution des transports et donc la naissance du chemin de fer lorsque je traite de la révolution industrielle en classe sachant combien les mômes peuvent être inconsciemment capables de détruire ce qui vous touche le plus.

Il y a quelques jours, j'avais repéré sur le site de l'INA, un documentaire de 1978 sur la naissance du chemin de fer au Royaume-Uni dont l'extrait gratuit ne durait que cinq minutes. J'ai hésité, fini par payer les 2,99 euros nécessaires à son visionnage complet. Je me demandais si des élèves modernes pourraient supporter un documentaire certes intéressant mais d'une époque si lointaine. Hier, je me suis lancé avec une classe, j'ai diffusé la fin ce matin. Je ne les ai pas forcément trouvé aussi intéressés que je l'espérais, et pourtant, ce furent des applaudissements qui terminèrent la séance. C'est bon parfois d'être à-demi rassuré tout en entendant dans son crâne cette douce mélodie mélancolique du train qui siffle de Richard Anthony en fond sonore qui porte en elle-même tout un "imaginaire du train"

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de instantdinstants
  • : Instants d'instants est un blog à vocation généraliste abordant des thèmes variés (événements de la vie, actualité, musique, culture ...)
  • Contact


Recherche