Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 15:22

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQedwHakxCu0YCxzvrvtt0NC_znBkRKZoOswcoS4KwitpZaF0LCjiMxzTnsUA

 

Il n'y a pas que Christiane Taubira à être victime de racisme; on peut aussi l'être, quelle que soit sa couleur de peau, uniquement du fait de la profession que l'on exerce. C'est ce qui arrive actuellement aux enseignants, victimes d'un racisme ordinaire anti-profs animé notamment par la FCPE, organisation de parents d'élèves qui se dit proche de la gauche.

C'est cette organisation qui, notamment, a fait pression sur Peillon pour que soit rattrapée la journée de pré-rentrée du lundi 02 septembre 2013, pourtant déjà travaillée par les enseignants, sous prétexte qu'ils ont "volé", "les sales racailles", un jour de classe à "petit chéri" ! Comment l'année ne ferait que 36 semaines moins un jour et pas 36 ? Quel scandale !

Evidemment, tout le monde aura compris qu'il s'agit moins ici, de l'intérêt de l'enfant, que d'exprimer tout le mépris et la haine qu'on a envers les enseignants, ces fainéants tout le temps en vacances et qui ne font que 18h !

Tout ce qui peut les humilier est toujours bon à prendre ! Y compris les faire bosser gratuitement pour rattraper un jour de travail déjà effectué !

A l'heure où on parle beaucoup d' "extrême-droitisation" des esprits, surtout à gauche, la FCPE, organisation qui se dit de gauche, est visiblement largement "extrême-droitisée" !

 

 

Partager cet article
Repost0
25 octobre 2013 5 25 /10 /octobre /2013 20:54

http://images.midilibre.fr/images/2011/09/18/des-profs-nus-dans-un-calendrier-pour-denoncer-le_309841_510x255.jpg

 

Comment faire pour masquer à tout prix la baisse généralisée du niveau ? Comment résoudre ce problème d'élèves qui refusent de plus en plus d'écrire sous prétexte que copier est trop fatiguant ? Comment faire face à des élèves qui arrivent de plus en plus en 6ème sans savoir conjuguer un verbe, où on met un point dans une phrase, à quoi servent les virgules, les accents et les majuscules et pour lesquels l'accord du sujet, du verbe et de l'adjectif relève d'une science occulte ?

 

Ne cherchez plus; super Education Nationale a THE solution !

Voici quelques extraits du document que nous venons de recevoir pour la future session des examens.

 

Objet:cadarage des examens 2014

Les IA - IPR d'histoire-géographie à Mesdames et Messieurs les professeurs d'histoire-géographie

 

" L'inspection générale a proposé quelques remarques de cadrage que nous vous proposons ci-dessous. Nous pensons que ces extraits vous serons utiles pour le travail d'apprentissage dans les classes mais également pour la construction des examens blancs et devoirs en communs". Parmi ces consignes, on trouve des choses idiotes:

 

"Le questionnement sur le document ne donne pas lieu à un barème détaillé pour chaque question; le travail sur document s'apprécie globalement.", mais surtout, voici que:

 

" Les repères, les questions à réponse courte, et parfois certaines questions sur le document peuvent donner lieu à des formulations non rédigée (la faute d'orthographe est dans le document qu'on nous a transmis)"; seul le développement "construit" reste à rédiger et sert à l'évaluation de la maîtrise de la langue, encore faut-il s'entendre sur ce qu'est un développement "construit" puisqu'on y apprend, plus haut, que : " La longueur du développement construit est limitée à une page, sans forme particulière" !

Partager cet article
Repost0
6 octobre 2013 7 06 /10 /octobre /2013 11:39

http://s1.lemde.fr/image/2013/08/29/534x267/3468626_3_9b77_le-ministre-de-l-education-nationale-vincent_98e13fee5068613e101b0061ef3bb696.jpg

 

Herr General Peillon, Militärbefehlshaber de l'Education nationale, est une sorte d'autocrate qui, entre autres défauts, possède ceux d'avoir toujours raison (un peu comme Mussolini), d'être totalement imbu de sa personne (on l'a encore vu sur la réforme des rythmes scolaires) et d' être méprisant envers les inférieurs, surtout les personnels dont il est le DRH.

 

D'ailleurs, faut-il encore appeler professeurs ou enseignants ces sinistres individus qui n'ont pas hésité, le lundi 1er septembre, à violenter les élèves en les privant, les pauvres petits, d'un jour de classe pour rentrer ?

Il fallait, bien entendu, punir ces actes d'agression inqualifiables et mettre ces salauds de soi-disant enseignants au piquet avec un bonnet d'âne sur la tête ! Herr General Peillon s'y est justement employé, comme tout bon nervi de la dictature ultra-libérale capitaliste; ces racailles délinquantes en cartable blanc devront rendre le lundi qu'ils ont volé aux élèves en travaillant les mercredis après-midi 13 novembre et 11 juin 2014.

 

Maintenant, les crétins de profs le sauront: "Zurückkehren ist strafbar" (Rentrer est punissable)  !

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 16:30

http://www.clg-rondeau-rambouillet.ac-versailles.fr/local/cache-vignettes/L400xH296/staline-4-a04e8-b5cde.jpg

 

Sans doute lira-t-on un article dithyrambique dans la presse régionale ou dans quelque revue spécialisée de l'Ed. Nat. sur le formidable enthousiasme autour de l'évaluation par compétence sans notes en 6ème au collège Trucmuche de X, mais comment pourrait-il en être autrement ?


En effet, les collègues qui n'approuvent pas l'absence de toute notation chiffrée ont été impitoyablement écartés de cette réunion, prévenus de cette visite le mardi midi seulement et par voie d'affichage uniquement alors que le recteur venait le lendemain mercredi, donc dans l'impossibilité de réagir.

Ceux qui étaient dans la confidence - short list dressée par la principale -, avaient visiblement reçu comme consigne de se taire. Aussi le recteur n'a-t-il rencontré que des profs sélectionnés par la chef et tous favorables au système, les élèves admis à témoigner triés de même et les quelques parents d'élèves (dont une pseudo-parent car c'est en fait une collègue de l'établissement dont le fils est scolarisé au collège) choisis pour leur docilité.

Tout a été fait pour que le recteur ne puisse pas entendre les opinions des uns et des autres. S'il était venu à une réunion de propagande, tant mieux pour lui; s'il souhaitait s'informer, alors on a tout fait pour le tromper.

 

Après, comment voulez-vous vous étonner que notre système éducatif fonctionne si bien ?

Partager cet article
Repost0
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 21:51

http://www.clg-delaunay-grigny.ac-versailles.fr/wp-content/uploads/2011/03/conseils2-300x155.jpg

 

Le passage étant devenu la règle générale puisque les bons éléments passent, les mauvais aussi (parce qu'ils sont mauvais justement, soit que les résultats scolaires soient considérés comme ne pouvant être améliorés soit qu'en plus, ce soient des mômes qui bordélisent les cours), qu'il ne faut surtout pas multiplier les dossiers de sortie en fin de 4ème, non pas dans l'intérêt des élèves mais parce que sinon, on risque de perdre une classe de 3ème, qu'il est de toute façon hors de question de faire doubler des élèves parce que les suivants qui arrivent sont déjà 29 par classe ... à quoi sert encore le conseil de classe ?

 

Oui, à quoi servent encore les conseils de classe puisque tout est déjà décidé à l'avance par l'administration ?

Autant les supprimer, ça évitera de nous faire perdre inutilement notre temps, de devoir baisser la tête quand les élèves se plaignent de la nourriture à la cantine (les profs pensent exactement la même chose [sauf un ou deux lèche-culs], mais sont priés de la fermer sous peine de sévères réprimandes le lendemain) et de parler dans le vide puisque tout le monde s'en fout quand  on dit qu'untel en 4ème ne sait toujours pas lire, qu'untel commence sérieusement à gaver tout le monde, ou qu'untel n'ouvre plus son cahier et ne note plus aucun cours depuis un mois !

 

Plus ça vient, plus les conseils de classe ressemblent à une vaste fumisterie et plus la question de leur suppression, qu'il faudra bien évoquer un jour, se pose, mais il est sûr que le système ne va pas pouvoir perdurer encore longtemps comme ça; le rôle de plante verte a des limites !

Partager cet article
Repost0
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 12:42

http://pierrealain.blogs.nouvelobs.com/media/00/00/3131469962.jpg

(source de la caricature, Pierre-Alain, Le Nouvel Observateur

 

"Buvons, buvons, buvons,

Le Sirop Peillon, Peillon, Peillon,

Universelle panacée,

A la cuillère,

Ou bien dans un verre,

Rien ne pourra lui résister".

 

Demain, sur décision de l'inepte Peillon, père de l'école-garderie avec ses complices Delanoé et Hidalgo, et parce que tous ces gens ne sont pas à une contradiction près - où est la réforme des rythmes scolaires et l'allègement du travail des élèves dans tout cela ? -, nous récupérerons le jeudi apm d'un des deux jours accordés en plus aux vacances de la Toussaint (l'autre sera récupéré en mai et par un jour de vacances en moins début juillet).

Et comme si ça ne suffisait pas, voici qu'on nous a rajouté des conseils de classe ce mercredi soir pour faire encore plus déborder le vase ! (Heureusement, je vais pouvoir boycotter puisque la loi m'oblige à faire cinq conseils et que j'ai déjà fait cinq conseils, donc je zapperai ce sixième qui doit commencer, si ceux du conseil d'avant sortent à l'heure, à 18h15 !).

 

De plus, ce rattrapage inepte fait que je vais avoir les 3ème 2h30 dans la même journée ! ils finissent leur matinée avec moi et reprennent leur après-midi avec moi ! Heureusement que j'ai réussi à glisser un contrôle !

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2013 4 31 /01 /janvier /2013 11:44

http://www.togotoday.net/wp-content/uploads/2013/01/GR.bmp

 

Je sais bien qu'une majorité de Français juge la grève d'aujourd'hui scandaleuse et corporatiste - pensez, M'dame Michu, des gens qui gagnent en moyenne 2 400 euros net par mois ! et même sans atteindre ces sommes, je ne pense pas être mal payé, un moindre salaire par rapport aux cadres du privé de même niveau d'études étant compensé par un nombre de jours de vacances plus importants.

 

MAIS,

 

- je constate que le blocage des salaires imposé depuis trois ans contribue à dévaloriser nos métiers et à accroître l'écart avec les cadres du privé dont les salaires continuent à augmenter, surtout que les prix, eux, et les impôts, eux, augmentent

- je constate que la refiscalisation des heures supplémentaires (notamment de celle qu'on peut nous imposer et qu'on ne peut pas refuser) constitue un surcroît de matraquage fiscal non-demandé mais imposé par l'Etat

- je constate qu'on ne voit rien des 60 000 nouveaux postes promis sur le terrain: ainsi nos classes de 5ème à 29 constituront des classes à 29 en 4ème parce qu'on refuse de nous accorder une classe supplémentaire

- je constate que l'actuel gouvernement continue à privilégier la distribution d'HSA dans la Dotation horaire globale au détriment de la création de postes

- je constate que dans toutes les réformes proposées, aucune ne prend en compte le malaise enseignant, et notamment l'inadaptation entre la demande et l'offre sur le terrain (ex: le passage à l'ère du numérique mais avec des ordinateurs hors d'âge, une maintenance qui laisse plus qu'à désirer pour le changement de la moindre ampoule d'un vidéoprojecteur quand elle grille, des éditeurs qui freinent des quatre fers pour l'accès aux livres numériques parce que ça représente un manque à gagner énorme (imaginez, 4 profs à alimenter au lieu de 4 ou 5 classes à 29 élèves auxquels on fournissait auparavant un manuel par élève!)

- je constate - et on le voit bien dans la discussion sur les rythmes scolaires - que l'actuel gouvernement, comme l'ancien, reste dans la logique des profs fainéants qui refusent de bosser plus, sans vouloir prendre en compte les changements du public scolaire, bien moins discipliné qu'auparavant, en face de soi, d'où une usure plus rapide au boulot

 

ET

 

j'entends aussi râler contre ces journaleux qui colportent à l'envie cette moyenne imbécile de 2 400 euros net par mois pour salaire des fonctionnaires, même s'ils nuançent ensuite, car le grand public ne retient dans son esprit que le chiffre de 2 400 euros. En choisissant de continuer à divulguer une moyenne qui ne signifie rien, les médias contribuent au racisme anti-fonctionnaire et à amoindrir leur autorité, notamment celle des profs.

Quand une moyenne ne signifie rien, on évite de la divulguer, chose courante désormais dans les bulletins de note des élèves où toute mention de la moyenne des moyennes a disparu, parce que non-significative, au lieu de s'appuyer sur du vent.

 

SI JE PENSE QUE LA GREVE CA CHANGER QUELQUE CHOSE ?

 

Absolument pas, mais ça n'est pas une raison pour se taire et faire croire au gouvernement que les fonctionnaires sont d'accords avec sa politique actuelle. Qui ne dit mot consent, dit le viel adage et je veux marquer par la grève que je ne consens pas.

Dans tous les cas, je sanctionnerai, de toute façon, le gouvernement dans les urnes lors des prochaines consultations électorales.

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2013 3 23 /01 /janvier /2013 21:02

http://cache.20minutes.fr/img/photos/jdn/2012-11/2012-11-20/article_photo_1353431827901-1-HD.jpg

 

Beaucoup se demandent pourquoi les enseignants du primaire ont massivement fait grève contre la réforme des rythmes imposée depuis le sommet par Peillon.

 

Pourtant, les enseignants comme le ministre sont d'accord pour dire que la journée d'un élève de primaire est trop longue et qu'il faut la réduire, donc passer à 4,5 journées de cours. Alors, où est le problème ?

 

Hé bien, c'est qu'en fait, la réforme Peillon n'allège rien du tout, au contraire, puisque les enfants ne quitteront pas plus tôt: ils auront simplement une pause de midi allongée  et de multiples activités complémentaires (enfin, dans les grandes villes et les zones péri-urbaines) - et qui va les occuper pendant ce temps-là ? et ne risquent-ils pas de revenir ensuite, après une si longue pause de midi, encore plus excités en classe et donc dans un état peu productif ?

Pire, Peillon propose qu'on rajoute la demi-journée le mercredi matin, donc de supprimer la pause de milieu de semaine, pourtant si nécessaire au repos, alors qu'il eût été plus logique de rétablir les cours du samedi matin.

 

Oui, mais voila, le lobbying des parents d'élèves bobos proche du PS, ceux qui partent en we, qui ont la flemme de se lever le samedi matin parce qu'ils ne travaillent pas, ceux qui hurlaient au scandale parce qu'ils se voyaient déjà avec leurs mômes sur les bras plus tôt que prévu l'après-midi - comment l'école ne veut plus être la garderie la moins chère de France ? - ont tellement fait le forcing, qu'au final, les enfants passeront toujours autant d'heures à l'école, et même plus puisque qu'on a rajouté une demi-journée, et plus fatigués puisque cette demi-journée est placée de telle sorte qu'elle supprime le repos du milieu de semaine.

 

On comprend que les enseignants soient très remontés contre une réforme qui leur fait prendre des vessies pour des lanternes, et ne propose rien, contrairement à ce qui est affirmé, pour réduire la journée de l'écolier français. Les parents consommateurs d'école-garderie l'ont emporté sur toute autre considération.

 

Quant-à la Miss Hidalgo que j'ai entendu l'autre jour sur RTL, parlant avec un mépris et une suffisance où elle laissait sous-entendre à l'opinion que les profs ne voulaient pas le bien des élèves ! je lui conseille de rapidement revoir son discours hautain et d'enlever ses oeillères de bécasse socialiste répétant bêtement, comme une vulgaire blondasse sans idées, la phraséologie idéologique dictée par l'Etat-parti PS et de s'acheter d'urgence un cerveau capable de penser par lui-même (Hé oui, Madame, on peut être aussi méprisant que vous, ne vous en déplaise).

Partager cet article
Repost0
17 novembre 2012 6 17 /11 /novembre /2012 18:09

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQbxDs2iU3MMFgFYrQHpMBwzk5soIaEhJYze4SbqEsBfOYPCN4Gk--5enIL

 

Contrairement à ce que pourrait laisser croire la photo qui illustre cet article, nous sommes bien en l'an 2012 ... enfin peut-être pas pour tout le monde.

En effet, ce n'est pas un hasard si j'ai illustré cet article d'un vieux pc datant de Mathusalem car c'est exactement le genre de matériel dont on a osé nous doter depuis le début de l'année dans mon collège pour faire fonctionner en cours  l'ENT - fourni par Orange - (Espace Numérique de Travail pour les non-initiés, un truc où tu fais l'appel, remplis le cahier de texte, les notes, les appréciations, mets tes documents, communique avec les élèves et les collègues, as accès à nombre de ressources dont les manuels en ligne etc...) !

Issus, parait-il, des stocks de réforme du Conseil général, ce matériel flambant neuf est une véritable calamité, comme on s'en doute bien: certains écrans ne fonctionnent pas (très pratique depuis que l'appel des élèves se fait via l'ENT), d'autres plantent dès que vous voulez vous servir d'une application sans fermer la précédente, rament à mort avant de lancer le moindre truc (j'ai testé ... plus de 30 secondes avant que l'un de ces pc ne réagisse et concente à lire la vidéo sur ma clé usb), refusent de lire le moindre lien web placé dans "Mes documents" de l'ENT ou les vidéos en ligne du site.tv auquel le collège est abonné !

On se demande bien à quoi un ENT peut bien servir si on ne peut pas en utiliser toutes les fonctionnalités.

Le cahier de texte, quant-à lui, est un bijou d'usine à gaz: il y a tellement d'onglets à manipuler pour trouver quelque chose - imaginez en plus quand ça rame ! que personne ne s'y retrouve et, comble pour un cahier de texte, voir ce que vous avez fait à la séance précédente, relève de l'exploit du combattant !

Non, vous ne rêvez pas, vous êtes bien en 2012, mais juste à bord du Titanic Education Nationale.

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 18:00

http://cache.media.education.gouv.fr/image/06_juin/83/0/Dictionnaire-des-ecoliers_181830.39.jpg

 

Pour ceux qui ne baignent pas de façon familière dans le monde de l'éducation, peut-être n'êtes-vous pas au fait de l'idéologie pédagogique dominante qui veut que l'élève soit acteur de son savoir, donc qu'il le construise lui-même.

Outre que ça exige des élèves ne rencontrant aucune difficulté scolaire majeure et donc capables de comprendre le sens et l'intérêt des documents divers qu'on leur soumet, ainsi que de faire le lien entre eux, cela suppose aussi parfois des capacités de synthèse, d'abstraction, de représentations du monde qui sont loin d'être acquis - et c'est normal -, par des élèves mineurs.

J'ose à peine vous laisser imaginer ce que cela peut créer comme problèmes à l'enseignant qui, ensuite, doit se "dépatouiller" avec l'immense masse informe qui sort souvent de ce genre de séances absolument peu porteuses, à moins d'avoir trouvé des documents assez simples pour poser des questions du genre: "quel est la couleur du cheval blanc d'Henri IV" (et vous seriez étonnés de voir qu'il y en a bien cinq ou six sur vingt-neuf qui ne savent pas!).

Alors quand avec tout cela, il faut faire de l'inductif, c'est-à-dire partir d'un cas particulier pour arriver à une vérité générale puis la nuancer ensuite, je vous laisse deviner.

Mais, bref, je m'égare et donc revenons à l'élève constructeur de son savoir car cette merveilleuse idée inspira la faleuse "secte des pédagogistes"  qui font la pluie et le beau temps au ministère; il y a quelques mois, ils lancèrent l'idée d'un dictionnaire dont les articles seraient rédigés par les enfants de primaire eux-mêmes.

Le site de 20 minutes, nous révèle le croustillant résultat de cette brillante idée à laquelle, le ministère vient de mettre brutalement fin sans tambours ni trompettes: Le dictionnaire des écoliers.

Si maintenant, vous n'avez toujours pas compris le problème posé par "l'élève acteur de son savoir" ... et j'imagine bien l'embarras des trois référents chargés de valider "quelque chose" face à ce qu'ils ont dû recevoir.

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de instantdinstants
  • : Instants d'instants est un blog à vocation généraliste abordant des thèmes variés (événements de la vie, actualité, musique, culture ...)
  • Contact


Recherche