Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 22:04

http://www.qctop.com/articles/upload/livres-38507.jpg

 

Jean-Marc Roberts, le patron des éditions Stock a décidé de partir en guerre contre la vente de livre par internet qui ferait concurrence aux libraires et  s'en prend aussi aux blogues qui expliqueraient que le nombre de lecteurs d'auteurs pourtant populaires comme Guillaume Musso ou Marc Lévy aient été divisé par deux ou trois. Moi qui pensait que certains se lassaient enfin de cette littérature alimentaire qui fonctionne toujours sur le même schéma ... et bien non, qu'on se le dise: "Le temps de cerveau disponible est beaucoup moins important [...] il y a tout un temps consacré à on va sur un blog, on va choper une info une rumeur, les gens passent deux ou trois heures de leur vie à faire ça, et pendant ce temps là ils ne lisent pas" dixit notre bonhomme !

Il attend donc des pouvoirs publics l'interdiction de vente des livres papier et numériques sur le net ! (Aurait-il plus sûrement des problèmes de vente, cet éditeur ?)

 

Alors Jean-Marc, si tu passes par là, j'vas t'explicationner !

Si le nombre d'acheteurs en librairie baisse, c'est parce les modes de consommation évoluent, les goûts aussi, qu'on n'a pas forcément une librairie à côté de chez soi, que l'offre sur le net est beaucoup plus importante, surtout dès qu'on cherche un titre dans des domaines moins classiques comme en histoire par exemple et que le temps de livraison est plus rapide pourvu que l'ouvrage soit en stock sans mauvais jeu de mots. Faites la comparaison: commandez un ouvrage chez votre libraire et commandez le même sur le net ... dans le premier cas, la commande mettra environ une semaine avant d'être disponible, dans l'autre, deux à trois jours vont suffire à vous faire livrer.

D'autre part, le net donne autant d'idées de lecture qu'une librairie et pour cause, c'est une grande librairie que l'on parcourt;  dire qu'elle est la responsable de la mort de la littérature est donc une stupidité: au contraire, elle incite à lire autre chose que les stupidités à la mode pourvu qu'on sache fouiller un peu. Ne faudrait-il pas plutôt chercher du côté des auteurs qui publient chaque année leur ouvrage alimentaire mis bien en évidence sur les étalages par les libraires justement ! ou la pléthore de romans publiés à chaque rentrée littéraire alors que les trois quarts sont écrits par des gens n'ayant absolument aucun talent ? N'est-ce pas plutôt eux qui conduisent  à s'éloigner de la littérature à cause de l'écriture de gare dont certaines éditions se sont fait les spécialistes et qui vampirisent les étalages aux dépends des porte-monnaie de gens crédules qui se laissent abuser par le battage commercial et la peur de ne pas être dans le vent si elles n'ont pas lu le dernier Marc Machin, Guillaume Truc-Muche ou Amélie Bidule ?

Il est évident pourtant qu'au bout d'un certain temps la propagande jusqu'à la nausée dans les "bonnes librairies" pour ces ouvrages, finisse par lasser et éloigner un certain nombre de lecteurs qui refusent désormais d'acheter et se "refilent" un même exemplaire entre copains et copines ou collègues, histoire de dépenser moins ! 

Enfin, on pourrait aussi parler du prix d'un ouvrage neuf, sans compter le problème du stockage après pour un ouvrage qu'on n'est même pas sûr de relire, d'où l'intérêt aussi des bibliothèques de prêt.

Alors, Jean-Marc, toi y en a plus vendre assez bouquins, mais toi y en ferait mieux de réfléchir à ce que toi y en a publier plutôt que d'accuser le net !

Partager cet article
Repost0

commentaires

L

Bon, il faut que je t'explique, un truc...Monsieur Christophe...en 1 : Je trouve qu'aller chercher son livre dans une librairie ou à la FNAC ou Virgin est quand même plus agréable qu'une commande
par le net. L'acheter en se déplaçant, en regardant les rayons, en le cherchant est un plaisir.., alors que l'acheter par le net, ne revient à le faire que comme un acte de commercialisation..En 2,
Monsieur Christophe...le net par contre permet de choisir, d'élaborer sa recherche au mieux..., de confondre des auteurs ou des choix..En 3 : Monsieur Christophe..., ton libraire n'est pas un bon
commerçant s'il ne dispose pas du roman choisi...en ce cas change le..., En 4 : Monsieur Christophe...,Aller dans les rayons permet de dragouiller a souhait enfin moi je dis cela...En 5 Monsieur
Christophe, Christophe mais euh c'est la fête des Christophe...Alors euh bonne fêêêêêêêteeeeeeeeeeeeeeee !!!! lol


Répondre

Présentation

  • : Le blog de instantdinstants
  • : Instants d'instants est un blog à vocation généraliste abordant des thèmes variés (événements de la vie, actualité, musique, culture ...)
  • Contact


Recherche